Remplissez le formulaire pour demander à Malaysia Airlines une indemnité

Conformément au règlement sur les droits des passagers voyageant par avion, les passagers disposent de nombreux droits, tels que l’annulation du vol pour des raisons autres que des situations extraordinaires (conditions météorologiques, grèves, catastrophes naturelles), et le refus d’embarquement en raison de ventes excédentaires, comme une indemnisation de 100 euros à 600 euros. Les compagnies aériennes ne paient pas de compensation pour les interruptions de vol dans les situations d’urgence.

Quand les passagers sont autorisés à réclamer un dédommagement à Malaysia Airlines?

Avec le Règlement sur les droits des passagers voyageant par voie aérienne de la Direction générale de l’aviation civile, les droits des passagers et les situations où ces droits sont valables (refus d’embarquement, retard, annulation de vol, classe inférieure – classe supérieure) sont expliqués en détail. Les demandes telles que les bagages, les remboursements de taxes et de frais, les difficultés d’enregistrement en ligne sont considérées comme des plaintes de consommateurs et ne relèvent donc pas du champ d’application de la DGCA. Pour les demandes liées au refus d’embarquement, retard, annulation et sous-classe, les passagers doivent d’abord contacter la compagnie aérienne avec la plainte, si la réponse donnée par Malaysia Airlines est insuffisante, ou la plainte n’est pas résolue ou n’est pas traitée dans les 21 jours suivant son dépôt.

Comment le passager se plaint-il?

Les demandes qui ne s’inscrivent pas dans le cadre des procédures et principes déterminés par la législation pertinente sont considérées comme non valides car la question est le principal service de la DGCA. Dans ce contexte, les candidatures non conformes aux procédures et principes tels que formulaire de suggestion et de plainte, formulaire d’avis, téléphone ou e-mail dans les aéroports ne sont pas traitées. En outre, il est indiqué que les actions en justice nécessaires seront engagées contre les passagers qui effectuent des transactions avec de fausses informations et documents. En cas de violation de la législation, les passagers ont le droit de saisir les tribunaux compétents.

Si le passager n’est pas accepté pour voler hors volonté, paiement de 100 euros pour les lignes

Si les passagers ne sont pas acceptés sur le vol contre leur gré; ont le droit à une compensation, au remboursement des frais de billet ou à un changement d’itinéraire, ainsi qu’à demander la restauration, la communication, l’hébergement et le transport. Malgré votre arrivée à l’heure avec des documents valides ou un refus d’embarquement en raison d’un excédent de stock; Une annonce est faite par l’opérateur de transport aérien exploitant le vol pour trouver des volontaires qui renonceront à la réservation. Les volontaires disposent de l’une des options suivantes: rembourser le prix du billet et le transporter gratuitement au point de départ du voyage, changer l’itinéraire vers la destination finale, changer l’itinéraire dans des conditions de transport similaires à une date ultérieure jugée appropriée. L’opérateur de transport aérien effectuant le vol, équivalent à 100 Euros pour les vols intérieurs, et pour les vols internationaux, Il doit payer le montant de 200 euros à 600 euros, en fonction de la distance, en ciblant la destination finale prévue. Il est payé 250 euros pour les vols internationaux de 0 à 1 500 kilomètres, 400 euros pour les vols internationaux de 1 500 à 3 500 kilomètres et 600 euros pour les vols internationaux de 3 500 kilomètres et plus.

Une prise en charge et un service gratuit pour les passagers bloqués à l’aéroport

De plus, les services suivants sont fournis gratuitement aux passagers; Boissons chaudes et froides à un tarif raisonnable de 2-3 heures, délais entre 3-5 heures, petit-déjeuner ou repas selon l’heure de la journée avec boissons chaudes et froides, boissons chaudes et froides et petit-déjeuner ou repas selon l’heure de la journée, des boissons chaudes et froides supplémentaires et une collation légère supplémentaire. Si une ou plusieurs nuits sont nécessaires, l’hébergement dans un hôtel ou un établissement d’hébergement adapté. Transport entre l’aéroport et l’hébergement, deux appels téléphoniques, fax ou e-mail sans limitation de temps.

Et si l’avion ne décolle jamais ?

Si le vol est annulé; et si les passagers sont au courant; l’une des options consiste à rembourser les frais de transport et à les acheminer gratuitement au point de départ du voyage, à modifier l’itinéraire vers la destination finale, dans des conditions de transport similaires à une date ultérieure jugée appropriée. Les passagers ne sont pas informés de l’annulation au moins deux semaines avant l’heure de départ prévue. Dans le cas où ils ne sont pas informés de l’annulation deux semaines à sept jours avant l’heure de départ prévue, ils ont droit à une indemnisation, sauf s’ils se voient proposer un changement d’itinéraire leur permettant de partir au plus deux heures avant l’heure de départ prévue et d’atteindre leur destination finale au plus tard quatre heures après leur heure d’arrivée prévue.

Et si Malaysia Airlines ne vous paie pas une indemnisation?

Lorsque les compagnies aériennes sont informées de l’annulation, l’opérateur de transport aérien effectuant le vol doit également les informer des itinéraires de transport alternatifs possibles. Si l’opérateur de transport aérien effectuant le vol peut prouver que l’état d’urgence a provoqué l’annulation malgré toutes les précautions prises, il évitera de payer une indemnité. Dans le cas où les coordonnées du passager ne sont pas communiquées à Malaysia Airlines malgré la demande de la compagnie de transport aérien ou sont données de manière incorrecte, dans ce cas, le transporteur de la Malaisie est dégagé de sa responsabilité.

Quels sont vos droits si le vol accuse un retard ?

Dans une telle situation, l’exploitant de transport aérien effectuant le vol de 1500 kilomètres de l’heure de départ prévue et à deux heures ou plus pour les vols intérieurs, trois heures ou plus pour les vols entre 1500 et 3500 kilomètres, quatre heures ou plus pour les vols de plus de 3500 kilomètres. Lorsque le surplus attend d’être reporté, il doit offrir aux passagers le droit de restauration et de communication. Lorsque la ville est à au moins cinq heures, le passager a le droit de demander le remboursement du prix du billet et un transfert gratuit vers le point de départ du voyage. Si l’heure de départ prévue se situe dans la journée ou les jours suivant l’heure de départ précédemment annoncée, les passagers ont droit à l’hébergement et au transport.

Si le passager est placé dans une classe de service inférieure à la classe de service pour laquelle le billet a été acheté, pour les vols de 1500 kilomètres ou moins, 30% du prix du billet est payable au passager, en plus du remboursement de la différence de prix du billet. En plus du remboursement, 50% du prix du billet est payé au passager. Pour les vols de plus de 3 500 kilomètres, 75% du prix du billet est payé au passager, en plus du remboursement de la différence de prix du billet. dans le cas contraire, il ne peut demander aucun paiement supplémentaire.

En cas de refus d’embarquement, d’annulation et de tout retard; Les personnes à mobilité réduite et les enfants voyageant seuls avec leurs accompagnants ont le droit de bénéficier d’une attention particulière et de recevoir des services le plus rapidement possible tout en répondant à leurs besoins. L’opérateur de transport aérien est tenu de fournir un avis écrit fixant les règles d’indemnisation et d’assistance à chaque passager concerné par un refus d’embarquement, une annulation et un retard d’au moins deux heures. Les droits des passagers ne peuvent en aucun cas être limités. En cas de violation des droits des passagers, le droit des passagers de recourir à des recours judiciaires est réservé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code