Remplissez le formulaire pour demander à Camair-Co une indemnité

Les droits et responsabilités des passagers à l’intérieur des frontières de l’Union européenne sont régis par le règlement (CE) n ° 261/2004 du Parlement européen et du Conseil du 11 février 2004. Ce règlement définit les conditions et les procédures pour bénéficier de l’assistance et de l’indemnisation des compagnies aériennes.

Droits à l’indemnisation : Les passagers sont éligibles dans ces cas

– Refus d’embarquement

L’opérateur de vol a le droit de refuser l’embarquement à tout passager qui ne respecte pas les règlements de la compagnie aérienne et / ou qui constitue une menace pour la sécurité. Par exemple, cela inclut les passagers qui sont sous l’influence de l’alcool. Camair-Co a le droit d’interdire les passagers de monter à bord de l’avion avec des objets interdits ou constituer une menace pour les autres passagers ou l’avion.

Si vous ne suivez pas les règlements de la compagnie aérienne comme indiqué dans les conditions générales, vous pouvez vous voir refuser l’embarquement ou vous faire expulser de l’avion sans droit à aucune compensation.

Tout d’abord, qu’est-ce que la surréservation?

Le surbooking est une technique commerciale pratiquée par les compagnies aériennes lorsque plus de billets sont vendus qu’il n’y a de sièges dans un avion donné. Les compagnies aériennes dont Camair-Co basent leurs limites de surréservation sur une recherche détaillée des taux d’occupation et des informations sur le pourcentage de passagers qui ne se présentent généralement pas à l’embarquement. Cela signifie que la probabilité de se voir refuser l’embarquement est faible.

– Des volontaires?

Chaque fois qu’une telle situation se produit, il est de la responsabilité de la compagnie aérienne de trouver des volontaires qui acceptent de renoncer à leur siège réservé et de prendre le prochain vol disponible. Si aucun volontaire n’est trouvé, la compagnie aérienne sélectionne les passagers qui seront «expulsés» du vol. La compagnie aérienne est tenue de payer une compensation appropriée, qui dépend de l’itinéraire et peut aller de 250 à 600 EUR. S’il n’y a plus de vols un jour donné, la compagnie aérienne propose également l’hébergement et le transport éventuel.

Dans tous les cas de refus d’embarquement, lorsqu’un transporteur aérien est responsable, le règlement UE 261/2004 exigeait que la compagnie aérienne informe le passager par écrit des procédures pour obtenir une compensation et une assistance.

Rappelez-vous que dans tous les cas de refus d’embarquement, vous devez être à l’heure pour l’embarquement afin de recevoir une compensation.

– Départ suspendu (vol annulé)

En cas d’annulation ou de reprogrammation d’un vol, ou au cas où la compagnie aérienne cesse d’exploiter un itinéraire, la compagnie aérienne est obligée de trouver une correspondance alternative pour les passagers ou de rembourser intégralement le coût du vol.

    – Nourriture et hébergement

Camair-Co est également tenue de fournir la nourriture et l’hébergement si une correspondance alternative est prévue pour une date ultérieure (par exemple, le lendemain), à moins que les conditions générales du billet le jour de l’achat indiquent explicitement que la compagnie aérienne ne reconnaît pas cette obligation.
Si le voyageur choisit de recevoir un remboursement, la compagnie aérienne est tenue d’en émettre un dans les 7 jours suivant la réception de la demande de remboursement.

– Retard de vol important

En fonction de la durée du vol prévu, si le retard dépasse entre 2 et 4 heures, la compagnie aérienne camerounaise est tenue de couvrir les frais de restauration, d’hébergement à l’hôtel ou d’autres services. Le client doit être arrivé à l’heure à la porte d’embarquement pour que toute demande d’indemnisation soit valable.

En cas de retard supérieur à 5 heures, le passager a le droit de demander un remboursement complet du prix du billet ainsi qu’une compensation appropriée de la compagnie aérienne.

Se faire indemniser par Camair-Co

Les passagers ont la possibilité de décrocher une compensation comprise entre 250 et 600 EUR, selon l’itinéraire, et à la condition que le passager soit à l’heure à la porte d’embarquement.

Dans quelle situation vous pouvez demander un dédommagement à votre transporteur ?

N’oubliez pas que la possibilité de demander une compensation n’est pas basée sur un décollage retardé, mais plutôt sur une arrivée retardée à destination. De plus, les passagers n’ont pas droit à une indemnisation si le retard est dû à des facteurs externes, tels que des conditions météorologiques extrêmes, ou bien, le départ n’a eu pas lieu depuis une ville de l’UE (car Camair-Co n’est pas une compagnie aérienne européenne).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.