Remplissez le formulaire pour demander à XL Airways une indemnité

Si votre vol desservi par la Britannique XL Airways arrive à destination avec plus de trois heures de retard, vous et chaque passager concerné auront le droit de réclamer une indemnisation compensatoire.

La distance de votre vol, la durée et la raison du retard sont les facteurs principaux déterminant le montant de l’indemnisation que vous pouvez réclamer.

Vous pouvez demander un dédommagement pour retard de vol conformément au règlement de l’UE sur le refus d’embarquement, comme détaillé dans le tableau ci-dessous.

Les compensations versées pour réparer les désagréments

Compensation du retard
Distance de vol Comment arriver tard Droit
Jusqu’à 1500 km (932 miles) Plus de 3 heures 250 €
Tout vol au sein de l’UE de plus de 1500 km (932 miles) ou tout autre vol entre 1500 km et 3500 km (2175 miles) Plus de 3 heures 400 €
Plus de 3500 km (2175 miles) Plus de 4 heures 600 €

Et si vous avez réservé un vol avec une correspondance ?

La décision de la Cour d’appel en Europe signifie que les passagers voyageant avec une compagnie aérienne n’appartenant pas à l’Union Européenne telle que XL Airways ont droit à une indemnisation si un vol au départ du Royaume-Uni est retardé d’au moins trois heures à la destination finale, comme suite à une correspondance manquée hors d’Europe.

Cela signifie que les directives européennes sur les droits des passagers en cas de perturbation sont désormais claires, la destination finale d’un vol de correspondance étant le dernier aéroport indiqué sur le billet du passager.

Par exemple, si vous voyagez avec XL Airways de Londres à Sydney avec une escale à Singapour et que la partie de votre voyage de Singapour à Sydney est retardée de plus de 3 heures, ou annulée. Vous avez le droit de réclamer un dédommagement financier.

Et si des circonstances extraordinaires ont été derrière votre galère ?

Si la compagnie aérienne peut prouver que le retard a été causé par des forces majeures, elle n’aura pas à vous verser d’indemnisation.

Les circonstances extraordinaires sont des situations indépendantes de la volonté de la compagnie aérienne.

Liste des circonstances extraordinaires pouvant être l’origine de la perturbation de votre vol : un risque de sécurité, actes illégaux, l’instabilité politique, perturbation de drone, longues files d’attente de sécurité, temps violent qui rend le vol dangereux, opérations restreintes du contrôle de la circulation aérienne, grèves du personnel non-aérien (par exemple les bagagistes employés par l’aéroport).

Les grèves du personnel des compagnies aériennes ne sont pas considérées comme une circonstance extraordinaire, vous devriez donc recevoir une compensation.

Bien que vous n’ayez pas droit à une indemnisation forfaitaire si une force majeure sera celle qui produisait le préjudice que vous avez subi avant l’arrivée à votre destination, vous avez droit à une assistance et prise en charge. L’assistance comprend les repas, les rafraîchissements, l’hébergement et les transferts à l’hôtel, en fonction de la durée de votre vol et du retard.

Un problème technique n’est pas une circonstance extraordinaire

La Cour européenne de justice a jugé qu’un problème technique ne faisait pas partie des circonstances extraordinaires que les compagnies aériennes peuvent utiliser comme moyen de défense valable contre le paiement d’une compensation pour retard de vol.

Il s’agit désormais de l’une des décisions les plus élevées sur la question des problèmes techniques et lie toutes les juridictions européennes.

Vérifiez s’il s’agit vraiment d’une force majeure

Cela vaut la peine de contester votre compagnie aérienne si vous n’êtes pas d’accord pour dire qu’il y a eu des circonstances extraordinaires, car transporteurs aériens dont XL Airways peuvent élargir la définition des circonstances extraordinaires plus qu’elles ne le devraient.

Par exemple, si on vous dit que vous ne pouvez pas voler en raison des conditions météorologiques, mais que d’autres vols partent, vous pouvez contester si les conditions météorologiques défavorables étaient vraiment la cause réelle du retard.
Il peut y avoir des circonstances dans lesquelles vous pouvez faire une réclamation, par exemple, si votre vol est retardé en raison d’effets d’entraînement résultant d’une circonstance extraordinaire. Si mercredi matin il y avait une perturbation de drone à l’aéroport, les retards ce jour-là seraient considérés comme une circonstance extraordinaire.

Mais si vous voyagez jeudi après la perturbation du drone et que votre vol a été retardé en raison de cela, cela serait considéré comme un effet d’entraînement et vous pourriez avoir droit à une réclamation.

Que pouvez-vous réclamer autres?

En plus de l’indemnisation qui pourrait vous être due en vertu du règlement UE 261/2004, vous pourriez également avoir le droit de réclamer des frais supplémentaires en vertu de la Convention de Montréal.

Par exemple, cela est possible lorsque un évènement quelconque (dont XL Airways y était à l’origine) amène à : manquer une nuit d’hébergement pré-réservé, manquer un événement pour lequel vous avez acheté des billets ou rater une journée de location de voiture que vous aviez déjà payée.

Cependant, cela peut être un argument juridique assez délicat. Si vous souhaitez savoir si vous avez droit à une compensation supplémentaire, contactez Qui? Une startup créée et lancée par des experts juridiques.

Comment faire appel aux experts judiciaires?

Si vous avez une plainte non résolue concernant XL Airways ou autre compagnie aérienne, il existe des sociétés proposant des services à distance pour aider les victimes comme vous à protéger et défendre leurs droits. Les milliers de personnes osent de déclencher une procédure de réclamation contre une compagnie aérienne en connaissant les résultats à l’avance (échec et perte d’argent et du temps). Ces startups ont été justement créé pour tout gérer à la place des passagers en réclamant à leurs noms les compensations réparant le désagrément qu’ils aient subi auprès de XL Airways.

Les voyageurs n’ont donc rien à perdre, ils peuvent désormais voir leurs indemnités versées sur leurs comptes sans exécuter la moindre procédure. Tout ce qu’ils ont à faire est de remplir un simple formulaire pour envoyer leurs données de vol aux experts juridiques afin qu’ils puissent monter leur dossier de réclamation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code